cet air de rien

Anna Urli-Vernenghi

Faire place – Supervielle

Disparais un instant, fais place au paysage,
Le jardin sera beau comme avant le déluge,
Sans hommes, le cactus redevient végétal,
Et tu n’as rien à voir aux racines qui cherchent
Ce qui t’échappera, même les yeux fermés.
Laisse l’herbe pousser en dehors de ton songe
Et puis tu reviendras voir ce qui s’est passé.

BoUBn2jIgAASI8G

Masao Yamamoto

Précédent

Sérénité – Jaccottet

Suivant

Est-ce ma dernière maison ? Colette

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :