cet air de rien

Anna Urli-Vernenghi

Sei Shônagon

Choses qui font naître un doux souvenir
du passé
Les roses trémières desséchées.
Un petit morceau d’étoffe violette ou couleur
de vigne, qui vous rappelle la confection
d’un costume, et que l’on découvre
dans un livre où il était resté, pressé.
Un jour de pluie où l’on s’ennuie, on retrouve
les lettres d’un homme jadis aimé (…)
Une nuit où la lune est claire.

IMG_3630

Saitô Kyoshi, Maiko, Kyoto, 1961

Précédent

Là,

Suivant

Nicolas Grimaldi – Métamorphoses de l’amour

  1. Bonjour Anna,
    C’est très beau tout ça. Aujourd’hui, hier, et bien d’autres d’avant. Très inspirant, je trouve.
    Je me suis donc abonnée il y a quelques jours, j’ai même reçu une confirmation d’abonnement, mais je ne reçois aucun avis d’aucune sorte, ni par courriel ni par le lecteur WordPress…
    J’ai cru bon de vous le dire.
    Belle fin de journée,
    Caroline D.

    • admin

      bigre ! sauf que je suis techniquement une nulle. Donc, je vais m’informer.
      Cependant, merci de votre message. Anna

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :