Nina rit en levant la tête, elle rit d’un rire éclatant, appel qui fend des champs infinis de seigne et de coquelicots. Un appel aux oiseaux, à l’aube lente qui s’étend, blanche, en émail, comme lorsqu’on se lève tôt, pour pétrir le pain.