cet air de rien

Anna Urli-Vernenghi

Camus disait…, William Faulkner

Camus disait que le seul rôle véritable de l’homme, né dans un monde absurde, était de vivre, d’avoir conscience de sa vie, de sa révolte, de sa liberté. Il disait que, si l’unique solution au dilemme de l’homme était la mort, nous faisions fausse route. La bonne voie est celle qui conduit à la vie, à la lumière du soleil. On ne peut pas sans répit supporter le froid. Aussi s’est-il révolté. Il a effectivement refusé le froid, sans répit.

Précédent

l’intello et l’artiste, par Bukowski

Suivant

au petit bonheur la chance – François Cheng

  1. Caroline D

    Merci Anna.

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :