cet air de rien

Anna Urli-Vernenghi

Mois : mai 2018

Kind of Blue – Arturo Pérez-Reverte

… affalé sur le lit de sa chambre de la pension La Marítima, Coy contemplait une tache d’humidité au plafond. Kind of Blue. Dans les écouteurs de son walkman, après So What, la contrebasse s’était éclipsée en douceur, la trompette de Miles Davis venait d’entrer avec son solo historique de deux notes – la seconde une octave au-dessous de la première – et Coy guettait, suspendu dans cet espace vide, la décharge libératrice, le coup de batterie unique, la vibration de la cymbale et les roulement ouvrant le chemin lent, inévitable, inquiétant, au métal de la trompette.
Il se considérait comme un quasi-analphabète en matière de musique, mais il aimait le jazz : son insolence et son génie. Il l’avait découvert au cours des longues veilles sur le pont, quand il naviguait comme deuxième lieutenant à bord du Fedallah : un cargo fruitier de la Zoeline dont le second, un Galicien du nom de Neira, possédait les cinq cassettes de la Smithsonian Collection de jazz classique. De Scott Joplin à Bix Beiderbecke à Thelonious Monk et Ornette Coleman, en passant par Louis Armstrong, Duke Ellington, Art Tatum, Billie Holiday, Charlie Parker et les autres : des heures et des heures de jazz, la nuit, sous les étoiles, une moque de café dans les mains en regardant la mer, accoudé à la lisse de pavois.

Le cimetière des bateaux sans nom

La présence est-elle toujours proximité ? – Jean-Luc Quoy-Bodin

Nous existons sur différents plans. Peut-être faut-il que l’être aimé disparaisse pour apparaître… L’absence devient alors surprésence. L’autre est partout, débordant. Il y a un silence dans le silence, c’est celui de l’absence. La présence est-elle toujours proximité ? L’invisibilité est-elle l’absence et l’absence, le détachement ? Savoir se regarder dans l’absence, ce miroir à deux faces. Se reconstruire à partir des décombres de la disparition de l’autre. Descartes conseille de se ressaisir, de ne pas « attendre que le temps seul vous guérisse » mais de se divertir par « d’autres occupations ». Transitivité de la pensée. Penser, c’est penser l’autre au-delà. je pense à toi donc je te suis par delà.

Un amour de Descartes

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén