battements de ton coeur finis
paradis noir
de s’en aller beauté n’a pas idée mais tout
tout s’effacera
rien
rien ne restera

(…)

ah si je pouvais retrouver de tes pas l’empreinte
plonger au fond du rêve que tu me racontas
j’espère qu’il ne pleuvra pas où tu t’en vas
que le sol est ferme et ne se dérobera pas
que tu te reposeras dans le noir brillant

vA

sommes sans toi moins vivants que poupées
mystère sans secrets

le mot de mort est le seul qui ne commence rien le seul à mettre fin à tous les autres mots ou à nous permettre de les prononcer quand on n’a plus à les dire

peut-être pas immortelle