Et le deuxième jour les eaux se rompirent
pour faire place au ciel.
L’univers était liquide, il fut divisé en deux,
un dessus et un dessous d’eaux,
avec le firmament au milieu.
L’oxygène se délivra du double tour de l’hydrogène,
dans la brume se mêla à l’azote et s’épanouit
en gaz de l’air, en substance des cieux.
Les eaux s’amassèrent dans des enclos,
s’offrit à la vue le sec et il fut appelé terre.
Et sur elle l’arbre
s’abreuve, flotte, et brûle autant qu’un homme.
Et sur la terre nuages, glaces, neiges, arcs-en-ciel, étangs,
marais, lacs, puits, citernes, canaux, bassins, afflux,
sources, torrents, thermes et prières pour bénir l’eau.