cet air de rien

Anna Urli-Vernenghi

Coquelicot

Ça va t’plaire, me dit mon amie Marie. Une anecdote, l’autre matin dans le métro. Il était tôt, je devais me rendre à un rendez-vous qui s’annonçait compliqué à l’autre bout de Paris. J’enfile une robe rouge, une veste et prends le métro, bondé. Je trouve une place. Soudain, on me glisse alors un papier plié dans les mains. Je me dis Quêteur. Je déplie le papier : Vous êtes magnifique ! Le temps suspendu. Tu saisis ça ? Le temps suspendu à lire ces mots. Il va bien falloir quand même que je lève la tête… Je lève la tête. Un homme sympathique, qui me sourit Ils sont tous en noir et gris, vous êtes la seule en rouge. Un coquelicot.
Ça a fait ma journée me dit Marie.

Précédent

La surprise

  1. C’est en effet délicieux!

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :