Qu’il fut doux ce geste, un effleurement.
Ce matin de ce Janvier nouveau, tu sais que tu vas le faire ce geste. Sans colère, sans amertume ni dépit, juste le faire. Pour être cohérente. Pour redonner souffle à ce qui s’éteint sous tes yeux. Pour éliminer la peur. Tu crois à ça. – Tu prends le téléphone. Vas sur Twitter. Le nom. Tu souris au visage qui se présente à toi… Que tu aimes ce visage. Lui aussi a fait ce geste, peut-être avec colère, plutôt lassitude préfères-tu penser. Tu ne sais pas. Qu’importe. Il l’a fait.
L’index glisse doucement en haut, à droite. Tu effleures, tu ne fais qu’effleurer Se désabonner. C’est fait. Un geste doux pour donner vie au retour des évidences, de la simplicité. Un premier pas vers la légèreté que nous avions plombée tous les deux par ces émotions qui nous bouleversèrent.
Comme toujours, tu ne cesseras jamais de croire aux retours.