cet air de rien

Anna Urli-Vernenghi

D’entrée de jeu

D’entrée de jeu, pourquoi places-tu systématiquement tes amoureux sur un piédestal me demande Catherine ? Et toi, pourquoi fuis-tu dès que l’on te place sur un piédestal ?
Catherine et ses questions…
Que répondre ?
Comment répondre.
Je pense que l’admiration n’est pas un mal. Tant pis si on se trompe.
Dernièrement, je me suis trompée. Aucun regret. Au contraire.
Erri soutient que l’admiration est une émotion sacrée, mêlée d’aucun désir, imitation ou possession. On ne peut mieux dire. Une émotion sacrée.
Quant à savoir pourquoi je fuis…, elle a raison…, par paresse peut-être.
Cette foutue histoire de ne pas être à la hauteur.
Peut-être pas.

*

Précédent

Soudain,

Suivant

Paraggi

  1. Bennani

    Le regret est une seconde faute.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :