Les voisins au-dessus en-dessous absents. Allons-y !
À pleine volée, mon Don Giovanni…. à pleine volée.
Là,
Giovinette che fate all’amore
non lasciate che passi l’età ;
se nel seno vi bulica il core,
il remedio vedetelo qua.
Ah ! Che piacer, che piacer che sara !

Jouvencelles faites pour l’amour
n’en laissez pas l’âge passer.
Si le coeur vous brûle dans la poitrine,
voyez-en là le remède !
Ah ! quel plaisir, quel plaisir en attente !

… en faisant oeuvre utile pour moi me dit-on, regroupant les petits billets écrits sur le blog, les carnets, sur les uns les autres, sur n’importe quoi, les triant, et que tout cela présente une forme de recueil.
J’hésite sur la couleur (me reconnais bien là…)
Rouge, je prends le rouge ; j’y mettrai tout Urli.
Bleu, tout ce qui vient sur mes autres amoureux.
Jaune, les détails. Les petits rien des jours.
Vert clair. Mes bidules.


Là ci darem la mano,
Là mi dirai di sì.
Vedi, non è lontano
Là, nous nous donnerons la main,
là, tu me diras oui.
Viens, ce n’est pas loin.

Les billets regroupés il faut maintenant les corriger, les améliorer, ou les laisser tels quels, on verra…

Viva la libertà !
Viva la libertà !

*