cet air de rien

Anna Urli-Vernenghi

Je regarde et j’écoute

En fait, tout est sens dessus dessous, le séjour est cerné par les cartons de livres, d’ustensiles, de tous mes bidules. J’ai fait le lit sans me dire c’est la dernière fois, je l’ai fait tout simplement. Toutes fenêtres ouvertes, l’appartement n’est pas encore baigné de son soleil d’été. J’écoute. Les hirondelles filent comme elles savent faire. Leurs cris avec les roucoulements de quelques pigeons, en bas, d’une mésange qui enchante, d’abeilles discrètes autour des jasmins, une mouche qui fait un passage rapide dans la pièce et repart fissa, sont les seuls bruits autour de moi. J’écoute. Je regarde. La table ronde est dans le salon, où se trouve l’amas de fauteuils, chaises, dessins et peintures emballés. Une tasse de thé infuse près de l’ordi. Envie d’écrire, de voir défiler les lignes les unes après les autres. J’aime ce bruit des doigts sur le clavier. Parfois je m’interromps, non pas pour chercher quelque inspiration, non, pour m’imbiber.
Une cloche sonne trois fois. — 9.45.
Demain je pars pour un ailleurs intermédiaire.
Demain je promènerai Erri près des arbres dans un autre jardin.
Demain j’attendrai de voir les dessins du nouvel appartement que me concoctent Yannick et Jean-Baptiste.
Demain j’aurai envie de cette Normandie. En Septembre j’irai.
Je Je Je, comme si je maîtrisais les choses. Tout cela n’est pas bien important.
Dieu ! que j’aime ce ciel. Cette ville. Mes voisins.

*

Précédent

L’acqua alta

Suivant

AR 24 : Code à usage unique ou Code dynamique ?

  1. Le débarquement : un rêve qui peut se réaliser en dehors de toute Histoire… 🙂

  2. Bennani Mohamed Abdou

    Je je je est bien un autre
    On est tjrs paresseux qu’ on débarque dans un autre chez soi. Le déménagement est un stress.
    Courageuse, je n’ai jamais accepté de vivre seul.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :