cet air de rien

Anna Urli-Vernenghi

si vous avez le temps ou la curiosité…

La chute, cela pourrait être lorsque vous comprenez que vous ne reverrez plus comme avant telle personne, une personne dont vous n’avez jamais voulu parler dans vos petits billets. Une sorte de jardin secret. — Qui n’a plus de raison d’être, l’homme se remarie… Alors oui, vous pourriez le revoir, accompagné. Ça vous tente pas vraiment à l’instant.
« Rien entre vous » pourrait dire le pragmatique, « Rien entre vous », pourrions-nous tous dire. Mais lui et moi savons le lien de cette amitié de quatre années. L’annonce, hier, m’a si troublée, que je lui en ai parlé, aussi à l’amie, qui n’en savait rien.
Intellectuel, ainsi le définirai-je. Toujours à parler naturellement avec ces mots bien bien alambiqués, dont je ne soupçonnais même pas l’existence. Pas du tout pour faire le m’as-tu vu, parce que c’est tout simplement les mots qu’il faut pour exprimer l’idée. Pourquoi a-t-il aimé mes petits tweets si légers. — J’eus la chance de recevoir un matin quelques mots délicieux : Je serai à Paris… si vous avez le temps ou la curiosité…
J’ai pris ce temps. J’ai eu cette curiosité. Je voulais savoir dans ma solitude, où j’en étais avec cet Art de la Conversation. Il fit une entrée fracassante dans le petit restaurant italien en bas de la maison de ce temps-là, un tourbillon, cheveux ébouriffés, sacs bondés de livres, dossiers, carnets, bringuebalant autour de lui. Si la magie n’opéra pas durant le repas, timidité des débutants ; elle le fit au coeur de ce Paris où nous marchâmes dans la nuit….

C’était bien…

*****

Précédent

L’orage

Suivant

L’addition

  1. Toujours cette délicatesse! Vos petits mots sont des bonbons piqués en cachette quand tout le monde a le dos tourné. Belle journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :