J’écris avec amusement ce titre-là, parce que je rentre du rendez-vous avec mon médecin, Nadia, qui m’a fait une séance d’acupuncture assez incroyable. Je lui ai parlé de mon éparpillement, du manque de concentration, de la gourmandise qui pointe le bout de son nez, du manque de confiance en soi, de la fantaisie qui s’fait la belle, etc etc etc… (oui, je connais le Roi et Moi).

Je vois, dit-elle. — En 5′ elle pique avec dextérité je ne sais quels circuits mais toujours est-il qu’après un peu moins d’une demi-heure, lorsqu’elle retire les aiguilles, j’ai déjà un sourire royal aux lèvres, une envie de bouger, d’aller de l’avant, de bondir, non pas pour courir, mais pour venir ici, dans ma maison, pour écrire. Je vois déjà quels chapitres je veux modifier, comment avancer sur un autre.
Ce qui me prenait la tête hier n’a plus cette importance là. Tout est clair.

— L’important c’est vos textes me dit-elle. La concentration. Le travail. Pas ce qui vous encombre la tête et ne vous apporte rien. Revenez me voir dans 3 semaines.

*